Vacances, j’oublie tout.


14087731_10210260539849711_55457201_o

Vendredi c’était l’ouverture de la Schuberfouer. La Schuberfouer, qui annonce la fin de l’été (qui commence seulement d’un point de vue ensoleillement) et la rentrée. La Schuberfouer, qui revient avec ses traditionnels manèges (la grande roue, le carrousel, la catapulte) et ses nouveautés (Hangover – The tower, Live Horror Show, Thriller). Ça sent la fin des vacances (snif).

Mais ce n’était pas de ça que je voulais te parler. (C’était juste pour t’appâter ;)). J’aurais aimé te parler de la rentrée (youpi o_O). Période propice (souvent) à une mise au point (entre deux cocktails) sur notre situation professionnelle. Période, malgré tout de léthargie intense…

Alors je te demande: pourquoi ? Pourquoi ne pas chercher ailleurs durant l’été ? Pourquoi attendre la rentrée et d’avoir dans la tête dans les dossiers ? Je pense deviner tes réponses. Oui, la période est plus calme ET JUSTEMENT c’est l’occasion d’en profiter !

Pour info (rappel), les recrutements ne prennent pas de congés et la rentrée ça se prépare en amont. Beaucoup de personnes sont en congés donc moins de candidatures reçues (donc moins de concurrence)(tu me suis ?). Les recruteurs d’une même entreprise ne sont pas absents tous en même temps. Et comme beaucoup d’entreprises tournent au ralenti, ces recruteurs sont moins importunés (mails ou appels). Ces mêmes recruteurs sont alors plus disponibles et même plus concentrés sur toi (rien que toi). Cerise sur le gâteau, ils penseront que tu es quelqu’un de réactif et de motivé. L’occasion de mettre un coup de frais sur son cv, non ?

Alors oui, l’été c’est fait pour s’amuser mais désormais tu sauras que c’est également un moment idéal pour chercher (ou changer) du travail.

C’était la minute info du jour. Je ne t’embête plus. Je te laisse vaquer à tes occupations estivales (soleil, amis, terrasse, apéro, barbecue) et m’en vais aux miennes (préparation de vacances) (j’ai déjà mis mon cv au goût du jour :D ).

Et puis, penses à faire un tour à la Schuberfouer quand même. Tu y croiseras sûrement un des tiens.